E-commerce : Le parcours du consommateur – internaute camerounais

Ce billet est un billet égoïste. En l’écrivant, je remets les idées en place sur ma pratique quotidienne du marketing digital. Le marketing digital est cette forme de marketing selon lequel le consommateur dicte sa loi. L’écoute est permanente, la personnalisation des messages et des services est le moteur d’un acte d’achat efficient. Aujourd’hui, nous verrons dans notre dossier, le parcours des consommateurs dans le cadre d’un achat en ligne.

Comment le Camerounais se comporte t-il avant d’acheter quelque chose en ligne? Quels sont les moments d’achats et ceux qui peuvent troubler le moment d’achat. En fait, pour faire le parallélisme, comment achalander une étagère dans une boutique, pour que le client repère votre produit?

En marketing traditionnel, l’on mise sur les hôtesses, ou du packaging  attractif. C’est pareil dans le digital.

L’architecture du marketing digital

La convergence entre le physique et le digital est une réalité marketing. En Afrique du Sud, la réalité augmentée est utilisée en vue de créer cette aspect. Animer un building grâce à son téléphone portable et voir de la pub diffusée, tout ça en offline. Cependant, il y a un challenge: éviter le bruit. Bruit = ce qui détourne le consommateur à entrer ou à continuer à rester sur votre site. Ainsi pour comprendre le parcours client, il faut définir l’architecture du digital.

1 – Le digital, c’est d’abord la partie online: site web, site web de présentation, site web d’e-commerce, applications web, applications mobiles, les réseaux sociaux.

2 – Le digital, c’est ensuite sa partie offline: les sms, les QR code, Les numéros courts SMS, le paiement via USSD, la réalité augmentée. Lorsqu’il s’agit de QR code, et de réalité augmentée, le téléchargement d’une application permettra de decrypter ou de faire réagir une publicité sans pour autant utiliser une connexion internet.

Aujourd’hui, le marketing digital converge vers une association virtuelle et acte d’achat. La notoriété n’est plus un fait important, il s’agit de provoquer un acte d’achat.

Le parcours du consommateur camerounais

Avant de parler du parcours du consommateur, je vous invite à connaitre l’univers de l’e-commerce en lisant cet article d’ Aurèle Simo , Classement des site e-commerces . Il est début de tout parcours du consommateur :

commencer par ce qu’il connait

  1. Voila pourquoi la mémoire est le premier élément qu’on convoque pour faire un acte d’achat. La notoriété d’un site d’E-commerce devient de ce fait, un atout majeur.
  2. Ensuite viennent les moteurs de recherche. C’est ce que Google (plus célèbre au Cameroun), bing nous suggèrent en termes d’E-commerce. Mais le consommateur reste averti, malgré la suggestion. Il découvre le site, visite, mais n’achète rien.
  3. Puis la comparaison devient un second état du consommateur. Il compare:  les prix, les avantages , la livraison. C’est le moment où il passe offline, où il se déconnecte de votre site. Il doit prendre une décision. En ce moment précis,  il s’agit de faire en sorte que l’internaute revient sur votre site, en finalisant l’acte d’achat. Il faut le convaincre d’y retourner. L’acte d’achat ne se finalise pas d’une traite, à moins qu’il vienne d’une recommandation. Selon la stratégie marketing,  il s’agit d’influencer le taux de rebond en suggèrant des remises, ou des jeux, ou remettre en avant le choix des articles. Cette stratégie fonctionne comme une sorte de revisite du site sans pour autant y être..  au travers de la publicité sur Google… C’est le moment où il faut utiliser tous les stratagèmes online et surtout offline pour provoquer un acte d’achat. Si pour certains, la géolocalisation dans les smartphones est une saleforce. En effet, il s’agit de repérer la position de votre internaute et lui suggérer des actes d’achat dans vos boutiques les plus proches au travers la réalité augmentée par exemple.  Au Cameroun, c’est surtout le côté offline qui serait bienvenu, en attendant une meilleure qualité du réseau 3 et 4G…

 

Nous arrêtons là, comment mettre en place des outils et animations pour retrouver et provoquer un acte d’achat?

Mon conseil: Ma recommandation: se focaliser sur les outils offline au maximum. Récupérer un maximum de data sur votre internaute et suivez-le. Repérer ses habitudes et faites de la suggestion au maximum. N’hésitez pas utiliser les cookies, ses données personnelles et surtout soyez Smart dans votre approche.

Dans la partie 2, nous verrons la force de la recommandation, des prescripteurs sur le digital.

A bientôt , vous!