Economie numérique : la protection des data en Afrique

L’Internet Society et la Commission de l’Union Africaine proposent des lignes directrices pour la Protection des Données Personnelles

 

Pour les gourvenants, il propose ces deux principes  :

reconnaître la confidentialité comme la base de la confiance dans l’environnement numérique,

et l’importance d’une utilisation durable et responsable des données personnelles dans l’économie numérique.

 

En outre, elles comprennent des recommandations pour les citoyens qui se soucient de la protection de leurs données personnelles et confidentialité, y compris :

  • Utiliser l’Internet et d’autres sources pour être averti des risques et avantages de l’économie numérique ou des activités en ligne. Cela comprend la prise de conscience des accords qu’ils passent lorsqu’ils s’inscrivent à des services « gratuits » ou utilisent des plateformes de réseaux sociaux qui peuvent utiliser leurs données.
  • Comprendre, exercer leurs droits et prendre action si nécessaire. Il existe un rôle connexe pour les gouvernements, celui d’encourager les particuliers à se prendre en charge, en s’assurant que les citoyens sachent comment exercer leurs droits en fonction des lois axées sur la confidentialité et la protection des données personnelles.
  • Développer leur capacité à protéger leurs intérêts en ligne. Les autorités de contrôle et les gouvernements doivent agir pour s’assurer que les prestataires de service et les fournisseurs de produits ont un modèle commercial bien défini, pour que les consommateurs puissent prendre des décisions bien fondées sur les implications des produits et services en rapport avec la confidentialité.