J’ai testé pour vous l’E-commerce au Cameroun

Selon l’institut national de la statistique , plus ou moins de 400 000 Camerounais ont accès à l’internet, sur une population de plus de 20 millions d’habitants. Soit un taux de pénétration de 2%. Cette semaine, j’ai testé pour vous, le E-commerce au Cameroun. (J’entends par E-commerce, une boutique en ligne. Nous ne parlons de service, mais de la vente de produits)

Le gouvernement et l’E-commerce

Commençons par le gouvernement. Dans le cadre du projet e-post, qui consiste à numériser et interconnecter  les 234 bureaux de poste du pays, il a été mis en place un datacenter. Ce dernier est «prédisposé à héberger les plateformes de l’e-commerce, e-banking, e-money, e-santé, e-éducation et e-governement», le souligne le ministre camerounais des Postes et Télécommunications. Une volonté qui en dit long sur les pratiques du E-commerce. Le Cameroun est sous le diapason de l’E-commerce.

Quel est mon avis, sur les pratiques prenantes? Quel est mon classement et mon conseil?

Wandashops et Rocket Internet

Au départ, était Wandashops. Wandashops,un site, une commande et un paiement à la livraison. Rien à redire. Son bémol? Des articles onéreux, pas à la bourse de tout le monde. L’arrivée de Rocket internet vient democratiser le secteur. Il s’agit de Jumia, Kaymu… Rocket internet est un réseau de commerçants existant sur le territoire. Les commerçants offrent des articles que les sites en ligne mettent en vitrine. Excellent modèl économique. Cependant, le bémol reste les prix. Un article que vous trouverez à 10.000Fcfa, vaut sur le site 17.000 Fcfa.

Les boutiques en ligne independantes

On en compte pas mal au cameroun. Difficile d’en denombrer. Rarement fait sous forme de sites internet, ce sont des pages facebook pour la plupart du temps. Même conseil: toujours verifier toujours le prix. Une ballerine que vous achèterez au marché à 2000 FCFA, peut valoir 8 000 fcfa.

Le Groupe  Bolloré

Dans l’e-commerce au Cameroun, ce sont aussi des services de Cdiscount pour Bolloré.Mon expérience Cdiscount, c’est un concours de patience. Délais de livraison allant de 70 à 30 jours.Un peu trop à mon goût, je pense.

Puis, il y a AfricaShops 

 

Africa Shops? Pas encore testé, espère que la politique des prix n’est pas la même ici.
En conclusion, il est vrai que le gouvernement donne un élan. Il est vrai que les boutiques indépendantes créent de nouvelles habitudes. Il est vrai que la revente des articles, peut être un piège pour ceux qu’ils veulent faire des affaires. Cependant, l’E-commerce au Cameroun est une nouvelle habitude