Leadership: comment maîtriser ses émotions?

Ce billet, ça fait deux ans que je l'écris. Si, si ! C'est vrai. J'ai longtemps cherché, qui-je-suis , dans les yeux des autres. J'ai longtemps coaché, donné des conseils, faire évoluer les autres. Ne dit-on pas que le cordonnier est le plus mal chaussé? Haha. Ce billet, je suis obligée de commencer par là, par moi.

J'aime raconter des histoires. Faire rêver. Mettre en la place des mots des images. Qu'à travers le mot, l'on vive en temps réel mes histoires, ma vie. J'ai longtemps cru que c'était d'abord lié à ma personne en créeant Nà Tilà. Mais je restais de plus en plus sur ma fin. J'aime la technologie. J'aime ce monde et je n'arrivais pas à concilier les deux dans ma tête. Faire vivre ma passion en la rendant réelle pour tout le monde. Mais faire vivre ma passion, c'est devenir un leader. Je n'y arrivais pas. Alors j'ai coaché. J'ai aidé des personnes à se trouver. J'ai aidé à trouver ce qui allait dans leur parcours professionnel, ou pas. LoL... Mais la mienne n'allait pas.

Les émotions...

J'ai vécu un événement dramatique, qui m'a aidé à y voir plus clair. Comme quoi, ne négligez jamais les moments de doute, de négativité, les moments de douleur intense, les moments de pleurs. Ils vous enseignent exactement qui-vous-êtes. Ce billet a t-il un rapport avec le leadership? Oui! Pour conduire les autres, il faut savoir d'abord se conduire soi-même. Je ne parle pas de discipline, mais savoir connaître ses failles et faire un maximum pour qu'elles n'interviennent jamais dans le processus d'interaction avec les autres.

Le but n'est pas de combattre ses émotions...

Je vous le dis toute suite. ça ne servira à rien de les combattre, ni d'y céder. Ce qui compte, c'est le moment de prendre une décision qui va engager toute équipe, et d'avoir le recul nécessaire. Chaque fois que vous souhaitez prendre une décision, mettez-vous toujours dans un Etat de guerre. Que faut-il maîtriser? Pourquoi je n'utilise pas combattre? Parce que combattre veut dire que l'adversaire peut nous mettre KO. Nous partons avec un sentiment de défaite. Pourquoi?  J'ai un ami dans l'armée, commandant à 35 ans, gérant 200 Hommes.. Mince! Je suis toujours aussi wow. Lorsque je l'interroge sur comment il a fait pour gravir les échelons si vite: Observez et restez calme. J'avais pas mis le doigt sur ce qui n'allait pas durant tout ce temps. Il avait raison. C'est parce que je me suis tu pendant ces années et observez que je suis ce que je suis aujourd'hui.

Apprendre à se taire et observer...

Le secret d'un bon leader:

  1. C'est se taire.
  2. Laisser son équipe se mouvoir
  3. Observer ses failles , les aider à donner le meilleur d'eux-même, en évitant de fruster
  4. Ne jamais aller en confrontation, sans savoir ce qu'on veut faire passer comme message.

Voilà! C'était tout! Je vous donne RDV demain pour parler de stratégie digitale 🙂