PRISM aurait eu un effet en Afrique?

Depuis que le plus grand réseau d’espionnage « Prism » a été mis a nu, les différents utilisateurs cherchent voies et moyens pour avoir une maîtrise sur leurs publications dans les médias sociaux.

Aujourd’hui , TOR une plateforme , un réseau d’anonymisation qui propose une gamme de service gratuit pour éviter d’être espionné.

En Afrique, quelle est la portée de Tor ? Avons-nous compris cet enjeu stratégique?

Bienvenu sur le blog de Valdes Nzalli 😉

Parlons des utilisateurs en Afrique grâce au monotoring rendu public.

Le Cameroun est en plein ascension 😉 The Presidence is watching you?

« Au détour d’un article sur la montée spectaculaire du nombre d’utilisateurs du réseau d’anonymisation Tor survenu il y’a quelques jours (lien) je me suis demandé quelles pouvaient bien êtres les tendances d’utilisation de ce réseau dans les pays d’Afrique. Fort heureusement, les gestionnaires de ce projet mettent gratuitement en ligne des outils de monitoring de l’activité sur le réseau pour que toute personnes qui le désire bien puisse s’en servir. Pour ceux qui se demandent de quoi est ce qu’il s’agit, un tour par ici ne serait pas de trop : Tor, quésako ?  Il m’a ainsi été possible de constater par exemple ces différentes statistiques d’utilisation : … »

Lire la suite…